Bataille des Reines - un modèle électorale original ?

Le 26 Septembre 2010 se tenait à Servoz (Haute-Savoie) la bataille des reines.
Dans l'arène des combats, au pré de l'Église, les reines d'alpages se sont affrontées de 11h à 19h, par groupes de 8 environ.
Je vous raconte tout ça d'une part parce que cette tradition séculaire permet d'une part de maintenir l'élevage des vaches de la race d'Hérens dans trois pays : France, Italie, Suisse et que d'autre part le mode d'élection de la Reine des Reines pourrait nous servir de modèle électoral... ça changerait de notre système représentatif ne représentant que 20% des habitants.

Voyons plutôt comment ça se passe.
"Dans tous les troupeaux, à travers toutes les races de bétail, il y a donc lutte pour le pouvoir,conflit autour de la hiérarchie, effet de dominance. En Valais, en Vallée d'Aoste, en Haute-Savoie,les Batailles de Reine ont reçu un éclat très particulier, ont résisté au temps, et semblent même rencontrer une ferveur accrue"
(extrait du livre "Le pays où les vaches sont Reines" cliquer pour en savoir plus de Stephane Haefliger)

Ça commence bien !

Les bêtes présentées à la Bataille des Reines sont soit reine de leur alpage, soit pourraient l'être mais rencontrent une concurrence trop rude (il peut donc y avoir plusieurs candidates du même alpage, même si une seule est véritablement reine de son alpage) ce système de « candidatures multiples » est encouragé pas le découpage par catégories.

Les bêtes sont numérotés par ordre d'inscription, seule la Reine des Reines précédente reçoit le numéro 1 (en l'occurence Nikita). Un fascicule est disponible où sont indiqués N° de marquage, nom de la bête, nom du propriétaire et commune d'élevage (on ne connait pas le nom de l'alpage, en fait).

Le bétail est réparti à l'inscription en quatre « classes » :
-    Première, seconde et troisième catégorie : Plus de un veau, plus de quatre ans.
-    Quatrième catégorie : Vaches premier veau, moins de quatre ans.
-    Cinquième catégorie : Génisses jusqu'à trois ans.
-    Sixième catégorie : Génisses jusqu'à deux ans.

Admirez la seconde subtilité : il y a 6 catégories, mais quatre classes... seules les bêtes de la première classe seront pesées le jour de la bataille, puis réparties suivant leur poids dans les 3 premières catégories. En pratique le 26/9/10, cela a donné :
-    1ère catégorie : De 550 kg à 750 kg environ, de 4 à 13 ans. La catégorie la plus spectaculaire !
-    2ème catégorie : Environ 450 kg
-    3ème catégorie : Environ 400 kg, et pour info,
-    4ème catégorie : Environ 350 kg
-    5ème catégorie : Environ 300 kg
-    6ème catégorie : Environ 200 kg.

Les batailles commencent par « l'écrèmage » (on cherche à conserver huit bêtes par catégorie) : les « reines » sont appelées par groupes, par catégorie. Par exemple, pour l'écrèmage des veaux (6ème catégorie), il y avait 14 inscrites, on fera donc 2 batailles de 7, et il n'y aura que 4 bêtes par batailles autorisées à arriver en finale de catégorie.
IMG_6786 1000Le jury compte les points par bête : 0 pour un refus de combat, 1 pour une défaite, 3 pour une victoire. Les rabatteurs présents dans l'arène de combat dirigent les bêtes (à la badine) pour les mettre face à face de manière qu'une bête donnée puisse rencontrer les 6 à 7 autres.

Et de même pour les autres catégories :
-    5ème : 23 bêtes, 4 combats de 6, un combat de 5, 2 sélectionnées par combat
-    4ème : 16 bêtes, 2 combats de 8, 4 sélectionnées par combat
-    Première, seconde et troisième catégories : au total 57 bêtes réparties par catégories en 7 combats, pour sélectionner au total 24 finalistes (8 par catégorie).

Nous arrivons désormais à la finale par catégorie : 6 combats de 8 bêtes chacun, chaque bête rencontrant les 7 autres, le refus de combat étant maintenant éliminatoire. À l'issu de chacun de ces combats seules sont classées les bêtes non éliminées, et seules sont récompensées les trois premières.

1ére catégorie :
IMG_6771 800 Z-    Reine : Z (37), de Emilie Thorend, aux Houches
-    Dauphine : Venise (31), de Jean-Louis Croz, à Servoz
-    Seconde dauphine : Java (9), de Julia Deschamps aux Houches

2ème catégorie :
IMG_6753A Syrius Nikita-    Reine : Nikita (1), de Pierre et Michèle Mugnier, à Argentière. Reine des reines 2009, reine 1ère cat. 2009)
-    Dauphine : Griotte (11) de Joseph Deschamps, aux Houches
-    Seconde dauphine : Kiowa (50) de Huguette Desailloud, aux Houches

3ème catégorie : désolé, j'ai zappé j'étais à la buvette

4ème catégorie :
-    Reine : Chouquette (67) de Bruno Mattel, aux Contamines

5ème catégorie, le triplé remarque de Jean-Louis Croz :
-    Reine : Toundra (89) de Jean-Louis et Solange Croz, à Servoz
-    Dauphine : Indienne (87) de Jean-Louis Croz, à Servoz
 -   Seconde dauphine : Scheila (86) de Jean-Louis Croz, à Servoz

6ème catégorie :
-    Reine : Papillon (111) de Bruce Favre Bonvin, au Grand Bornand
-    Dauphine : Violette (110) de Maguy Deschamps aux Houches
-    Seconde dauphine : Flocon (107) de Jean-louis et Solange Croz, à Servoz

Enfin, après une interruption liée au tirage de la tombola et à la pluie, nous arrivons à la finale : Quelle bête sera la « Reine des Reines 2010 » toutes catégories confondues ?
Il s'agit maintenant de proposer à toutes les championnes des 6 catégories de se rencontrer.
Il est évident que faire se battre un veau de 200 kg contre une reine de 750 kg n'a pas vraiment d'intérêt, aussi les reines des 3ème, 4ème, 5éme et 6ème catégories sont forfait.
Restent les 3 reines de 1ère et 2ème catégorie, à savoir Z (37) et Nikita(1). Coup de théatre ! Le sol est détrempé, et les deux éleveurs conviennet de ne pas faire le match, les bêtes risquant trop de se blesser. Il n'y a donc pas de reine 2010 à Servoz, Nikita conserve son titre.

IMG_6727A PinsonParallèlement aux combats eux mêmes, j'ai remarqué la grande douceur des bêtes quand elles ne sont pas en match : elles se laissent caresser, ne tirent pas, sont calmes entre elles et même se laissent monter dessus pour faire les photos. J'ai noté aussi qu'il n'y a pas d'arbitre en tant que tel : lorsqu'une vache comprend qu'elle n'est pas la plus forte, elle abandonne, c'est tout. Un match a duré près de 20 mintes car les bêtes étaient toutes les deux très fortes... J'ai noté, malgré la violence des assauts, le petit nombre de blessures et leur peu de gravité : Douchka (17), encornée au naseau, Nounours (29), entorse à la patte arrière droite, Pinson (10) corne cassée mais prix spécial du jury pour sa combativité.


Les communes représentées à la bataille des reines 2010 (entre parenthèses le nombre de bêtes présentées) :
-    Argentière (19)
-    Burdignin (2)
-    Chevenoz (2)
-    Combloux (1)
-    Les Contamines (7)
-    Demi-Quartier (1)
-    Feternes (3)
-    Les Gets (2)
-    Le Grand Bornand (3)
-    Les Houches (43 !)
-    Morillon (2)
-    Passy (2)
-    Saint-Gervais (5)
-    Servoz (9)
-    Vallorcine (7)
Vous pouvez retrouver ces village sur le googlemap suivant (cliquer)
Crédit photos : affiche : syndicat d'initiative Les Houches-Servoz. Autres photos : FVZ

1 commentaire:

danieleronc@libero.it a dit…

Salut je peux utiliser ton article pour mon blog?

link mon blog:
http://www.reinesvalleedaoste.com/

meilleur site Nethique.info
Annuaire du Hub PageRank Actuel Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.