Protocole d'accord de co-parentalité

Résumé des épisodes précedent : Avec la maman de Titi, nous nous sommes aimé, nous avons vécu ensemble, nous avons une une descendance, Titi, puis nous nous sommes séparé, et maintenant nous essayons de gérer notre co-parentalité sans (trop de) conflit. Suite à une crise provoquée par moi à l'automne dernier, nous tentons, avec l'aide d'un ami commun médiateur, de mettre par écrit nos engagements mutuels au profit de Titi. Le processus semblant s'engluer, j'ai pris sur moi de le publier sur ce blog au fur et à mesure de son évolution... Après tout, ce n'est pas un secret, n'est-ce pas ?
Bon, on approche. Comme toute modification du protocole en cours de négociation est pris comme une tentative de manipulation, je me dis qu'il vaut mieux quelque chose d'imparfait plutôt que rien du tout, et que si je veux m'engager plus, je n'ai qu'à le faire.

Donc nous avons
- un protocole émis par un tiers, validé par les deux parents, ce dans le respect du code civil français, et,
- des engagements plus ou moins formalisés propres à chaque parent vis à vis de Titi.
L'étape suivante (après sa validation) est de faire passer ce protocole dans la réalité (décliner les engagements de principe dans "la vraie vie")


Les posts précédents sont là,
Le protocole en cours de validation, hors préambule, anonymisé, est ci-dessous :
----------------------------------------------------

1- Reconnaissance et garde
Ce principe que j’ai voulu citer dans mon intro, est pour moi une bonne entrée en matière et un élément essentiel favorisant une entente cordiale entre Papa et Maman :
- Maman ayant la garde de Titi passe le clair de son temps l’encadrer, le nourrir, l’habiller, le sortir, le soigner, l’éduquer….. Cela engendre : fatigue et manque de sommeil, stress voir maladies, soucis accrus, limitations dans la vie sociale, temps de travail professionnel fixé à 80%....
- Maman comprend la « distance géographique » entre Titi et son père que cela engendre frustration, fatigue liée aux transports, frais de double résidence et de transport, limitations dans la vie sociale et les contraintes sur le temps de travail professionnel.

Papa reconnaît le rôle extraordinaire qu’a joué et continue à jouer Maman, le respecte et la soutient dans ce rôle. Maman reconnaît le rôle primordial du Papa et le soutient dans ce rôle.

Maman et Papa ont choisi d’être parents de Titi ensemble, cela n’a pas fonctionné, il faut tourner la page et passer au plan B….

2-L’intérêt de Timour Uber Alles
Dans leurs rapports, Papa et Maman placeront le bien de leur garçon au dessus de toute autre considération personnelle et leur relation future sera gérée par ce principe de base.

3-Durée du principe de coparenté
Le régime de la coparenté est applicable jusqu'à ce que Titi atteigne l'âge de 18 ans. Le régime pourra être adapté avec Titi au fur et à mesure que celui-ci sera capable de le comprendre. Papa et Maman sont d’accord pour que leur devoir d’assistance envers Titi ne s’arrête pas à sa majorité légale.

4-Un Titi bien dans sa peau
Titi aujourd’hui est un grand petit garçon bien dans sa peau, un gars bien dans sa chair, bien portant, heureux, intelligent et joyeux, il apprécie grandement la compagnie de maman et de papa, ensemble, ou séparément.
Titi aime ses deux parents et a besoin de chacun d'eux. Papa et Maman encourageront la relation de Titi avec l'autre parent et la verront se consolider avec le temps avec plaisir et satisfaction, ils veilleront aussi à ce que Titi n’ait pas à se sentir « responsable » de son parent.

5-La santé
Titi aura accès aux meilleurs services de santé disponible dans son entourage, tout problème de santé survenu sera communiqué dans les meilleurs délais au parent absent, pour les urgences le parent présent assurera une prise en charge immédiate et en informera le parent absent.

6-Distinction des rôles
Faites une distinction entre le rôle de (l’ex) conjoint et le rôle de parent. Cette distinction est importante pour édifier un nouveau rôle pour Maman et pour Papa au sein d’une nouvelle famille appelée co-parentalité.
Papa et Maman ne mettront jamais Titi en position de leur raconter ce qui se passe dans la vie de l’un ou de l’autre parent quand il ou elle est absente.
Si toutefois, Titi exprime le besoin de parler à un parent d’un sujet touchant l’autre parent, il conviendra de l’écouter activement et d’informer le parent absent de la teneur de la conversation.

7-Prise de décision
Papa et Maman prennent conjointement toutes les décisions importantes relatives à l'éducation, la croissance et l'entretien de Titi. (Choix de l’école, activités scolaires, dates des vacances etc.)
Les autres décisions relatives à « la vie courante » seront prises par Maman ou par Papa selon que Titi est avec l’un ou l’autre ; en informer l’autre parent relève du bon sens.

8-Un coin pour Timour
Maman est propriétaire de son domicile à Genève et Papa du sien à Paris, dans les deux logements, une chambre ou un coin agréable est consacré à Titi où il trouvera ses choses personnelles, il peut même s’intéresser à la décoration de cet espace !

9-La confiance
Titi est l’enfant de Maman et de Papa et les parents font confiance l’un à l’autre quand Titi est en leur compagnie séparément. Si pour diverses raisons cette confiance n’est pas évidente, une communication prompte et cordiale, initiée par le parent « en doute » s’établira entre Papa et Maman pour élucider le souci dans les meilleurs délais.
Papa et Maman veilleront à ce que la bonne relation de Titi avec Papa et Maman continue et se développe même en l’absence du second parent.

10-Le Travail de Maman et de Papa
Papa et Maman respecteront le travail professionnel de l’autre, le degré d’occupation ainsi que les déplacements que cela engendre, ils resteront flexibles sur les changements d’horaires imposés par ce travail et s’efforceront de combler incessamment tout vide autour de Titi, en premier lieu par eux-mêmes; en second lieu viendront grands-mères et grand-père si c’est nécessaire et en tertio les amis de confiance et avec qui Titi se sent à l’aise. Papa et Maman comprendront et respecteront les difficultés au quotidien engendrées par leur travail respectif.

11-Les vacances
Maman et Papa feront en sorte que Titi passe autant de temps en milieu familial maternel que paternel, même si le « décompte » des jours de vacances n’affiche pas une moitié exacte, le principe reste celui du « partage » à égalité et surtout l’accès « égal » aux deux parents pendant les vacances.
Les « grandes vacances » feront l’objet de discussion et accord le plus tôt possible dans l’année pour faciliter le transfert et la logistique.
Pour les périodes de « grandes vacances » (prolongées) et si le petit loup vint à manquer à l’un ou l’autre des parents, et à sa demande, Papa et Maman arrangeront une « rencontre » avec plaisir. De toute façon l’un ou l’autre parent aura accès franc à Titi via téléphone (et plus tard internet !) autant que Titi le souhaite.

12-Relation avec et accès au milieu grand parental et familial au sens plus large (Grande famille)
Titi aura un accès à ses deux grandes familles d’une façon équilibrée. C’est la responsabilité de Papa et Maman de développer cette relation et cet accès.

13-Refaire sa vie (le chiffre 13 comme porte bonheur)
Chacun peut décider de se remettre en couple et de fonder une nouvelle famille. Maman et Papa s’assureront que les « nouveaux » partenaires connaîtront et respecteront leurs principes de co-parentalité de Titi ainsi que le droit de Titi d’avoir un accès facile à tout moment à ses parents.

14 – Evénements festifs
La « famille au complet » (Papa, Maman et Titi) se réunira autour des occasions « célébrants » Titi, (Son anniversaire, Noël, et Pâques).
Si ces événements se déroulent dans des endroits différends (Soir de Noël et jour de Noël par exemple) Papa et Maman seront invités respectivement pour être à coté de Titi. Les autres occasions (anniversaire de Papa et de maman, celui des grands parents, le mariage du jardinier ou le divorce du cuistot etc.) seront traités au cas par cas, en respectant la volonté du parent directement concerné par la fête et dans le respect du point 9, 12 et 13.
En dehors des événements festifs, le plus important est que Titi se retrouve autour de Papa et Maman dans la gaieté et la cordialité.

15- Accès au domicile parental
Quand Titi est avec l’un ou l’autre parent, le parent « visiteur » aura accès au domicile parental en « invité de marque », aura accès aux parties communes et au « coin » Titi dans le respect général de la vie privée de l’autre parent et des points 13 et 14.

16- Avec les principes, un nouveau départ
En acceptant et adoptant ces principes de bases vous donnerez un souffle nouveau à la co-parentalité et pour garantir son succès, il faut tourner la page, pardonner de part et d’autre s’il y a lieu et prendre un nouveau départ blanc. Un nouveau départ basé sur le Respect, la Confiance, la Flexibilité, l’entente, le bon sens, et l’amour porté à Titi.
--------------------------------------------------------------
NB : en bleu, mes modifications.

2 commentaires:

EBT a dit…

Cela ressemble à qqch de sain et d'ordinaire... ouf on aurait pu craindre le contraire ;-)

J'espère que tout avance comme tu le souhaites.

François a dit…

Sain et ordinaire... grmblgrmbl c'est surtout, étant donné la démarche utilisée, un "plus grand dénominateur commun" alors que titi serait un "plus petit multiple commun"... ce qui m'inquiète c'est qu'on n'arrive même pas encore à ce qui est dans le code civil.

meilleur site Nethique.info
Annuaire du Hub PageRank Actuel Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.